TFZ 1S series MyLove, des intra-auriculaires kawaii et un peu...choupinou ;)

2015, naissance d'une petite marque audio chinoise brièvement nommée TFZ. Diable de canard laqué, mais que se passe-t-il donc au pays du nem et du porc à l'ananas pour que bon nombre de nouvelles marques se mettent aux acronymes ? Y'a-t-il une taxe sur l'ensemble des lettres utilisées ou est-ce encore une ruse afin de réduire les coûts de production? The Fragrant Zither (ou la cithare parfumée, toute une poésie enivrante et mystérieuse) nous a concocté des écouteurs intra-auriculaires qui, sous leur aspect rose et très fashion, nous envoient du lourd, pour peu que l'on utilise les bons embouts... 


Site de la marque : TFZ
Prix Public : à partir de 35€

Sans trop s'attarder sur son pedigree et s'il s'agit réellement d'un fabricant, TFZ est d'abord une marque audio chinoise qui, malgré seulement 3 ans d’existence, offre déjà à son catalogue une foultitude d'écouteurs, aussi divers que variés. Elle se trouve d'ailleurs en bonne position d'estime dans divers forums de passionnés. 




Malgré un positionnement d'entrée de gamme pour la série 1S, TFZ n'a franchement pas lésiné pour la version MyLove, avec déjà une belle boite d'un gris métal qui en impose. 



A l'intérieur, nous avons bien plus que le nécessaire, des embouts en veux-tu en voila, des crochets d'oreille, un clip cravate avec également un velcro, une petite sacoche de transport, une carte de garantie, un peu de documentation, et enfin le manuel. 



Produit totalement chinois, nous n'avons malheureusement aucune traduction dans la langue de molière et il faudra se contenter de l'anglais. Ceci dit, nullement besoin du manuel pour utiliser ces écouteurs MyLove.



Concernant leur fabrication, elle est précise et sans défaut, avec un haut degré de qualité, au dessus des écouteurs de grandes marques et au même prix. 




Le plastique est agréable en main et ne fait pas du tout cheap d'aspect. Point de détail, TFZ à même pensé à doter l'écouteur gauche d'un petit détrompeur, sur l'absorbeur de torsion.




Au niveau du design, si la forme générale rappelle les intra-auriculaires professionnels moulés, c'est la couleur rose et le coté un tantinet féminin qui pourrait diviser. Mais ce rose varie suivant la lumière et peut devenir assez sombre, carrément mélancolique, ce qui donne aussi une petite touche de couleur et d'originalité bienvenue.



Malgré une taille qui peut sembler imposante, ils s'avèrent vraiment très légers et agréables à porter, sans même utiliser les crochets. En grand nombre, les embouts choisis contribuent au son et au confort, chacun devrait trouver la meilleure combinaison. Fait rare, nous avons dans le lot des embouts bi flange et mousse !




Techniquement, ces écouteurs en surpassent beaucoup puisque nous avons plusieurs éléments qui entrent en jeu : de larges haut-parleurs avec membrane titane et nouveau type d'aimant (N50), double chambre acoustique, et enfin un câblage torsadé à fil plaqué argent avec en bout course une fiche plaquée or à 3 points des plus classiques. Tout ceci laisse à penser que le son sera rapide, bien défini et doté d'une belle polyvalence.



De faible impédance, les écouteurs MyLove peuvent être utilisés avec n'importe quel appareil, smartphone compris, sans sourciller. 



Et le son dans tout ça ? Ces écouteurs sont assez surprenants. Force est de constater qu'ils sont extrêmement dépendants des embouts que vous aurez choisi et même du temps que vous allez consacrer à votre écoute. 




En effet, il faut savoir que l'accent est mis sur les faibles et les hautes fréquences. Au premier abord, il est même possible de percevoir un subtile voile qui, suivant le temps d'écoute, s'estompe pour disparaître totalement. 




Si vous optez pour des embouts trop gros, la puissance phénoménale des basses et leur faible définition pourrait sembler assez décevante. Sur d'autres embouts plus petits, la puissance des fréquences hautes peut devenir gênante et les voix se montrent froides et sans chaleur. Dans l'un ou l'autre cas également, si les embouts sont mal choisis, la qualité sonore ne sera pas au rendez-vous et il sera même désagréable de monter le volume.




Mais une fois trouvés, les basses deviennent bien plus tendues, les voix retrouvent de la chaleur et les hautes fréquence s'assagissent. A ce stade, nous avons des écouteurs agréables qui permettent une écoute variée, malgré le fait qu'ils se se focalisent majoritairement sur la puissance et les hautes fréquences, ce qui pourrait tout de même ne pas convenir à tout le monde. 




Heureusement, ces écouteurs MyLove sont en capacité de nous faire entendre beaucoup de détails qui étaient au part avant masqués. Il se retrouvent bien séparés et définis, grâce également à une très belle spatialisation et séparation sonore. Ceci apporte un réel plus dans le plaisir et permet justement une écoute plus large. Mais une fois encore, tester tous les embouts disponibles est une nécessité, quitte même à les compléter par d'autres, des Comply notamment.




Surprenants, déconcertants, et pourtant attachants


Les TFZ MyLove sont des écouteurs originaux et tout de même un peu à part. Entre un rose légèrement sombre et fashion ainsi qu'une sonorité, au départ, surpuissante et difficile à dompter, ils sont clairement déroutants. Mais avec des embouts bien adaptés et un peu de temps d'écoute, ils peuvent enfin s'affirmer et nous donner un réel plaisir au quotidien, avec une prédilection pour des morceaux plus contemporains. S'ils font bien partie de l'entrée de gamme TFZ, seul le prix est en accord et rien d'autre ne pourrait le laisser penser car la qualité est bien au rendez-vous. Nulle doute que ces écouteurs trouveront leur public ! 



Spécifications officielles :
  • Référence : Series 1S MyLove
  • Transducteurs : 12.5 mm à membrane titane et aimant N50, double chambre acoustique
  • Impédance : 12 ohms
  • Sensibilité : 103 db
  • Fréquences : 18 Hz - 22 kHz
  • Câblage : 1.2 mètres, torsadé et plaqué argent, fiche jack plaquée or 3 points.
  • Poids :  17 g (pesés)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire