CMX OHS 5640X : l'ovni

Certains produits vous happent l'esprit. Tant que vous n'avez pas mis la main dessus, ils ne vous lâchent plus. C'est clairement le cas pour cet OHS-5640X. Il faut le dire, pour un prix aussi bas, j'ai rarement vu un casque aussi audacieux question design : un mélange futuriste avec Koss Porta Pro auquel on ajoute des jantes de vélo cross à l'ancienne, de couleur verte métallisé, qui sont en fait des pavillons orientés et bi-matière. Tout ceci pour dire qu'il ne ressemble à aucun autre casque audio connu. Enfin presque... Conçu en Autriche à Vienne mais bien sûr produit en Chine, on nous promets je cite "Perfekter Sound - Studioqualität" ainsi que "gute Passform" et encore "24k goldbeschichtete Kontakte", rien que ça!

La fiche produit : CMX OHS-5640X

Type d'appareil : casque circum ouvert 

Prix Public : 20€



Concernant le packaging, il reste classique et suffisamment protecteur. Dessus, seul l'essentiel des informations techniques subsiste et il faudra bien s'en contenter : aucun manuel n'est fourni.




Finition, confort et isolation

Une fois déballé, l'OHS est constitué majoritairement de plastique. Cependant, il ne donne pas une sensation de produit bas de gamme ou fragile, malgré quelques finitions qui manquent de régularité, notamment coté peinture et arrêtes. Par exemple, il est bien mieux fini qu'un KOSS Porta Pro, pour les parties intérieures. 




Le câble audio est deux fois plus long que la normale et unilatéral. Il est d'une épaisseur qui respire la qualité, avec une fiche jack plaquée or (24k) très bien finie, tout comme la télécommande à molette de volume, efficace certes, mais dont on se demande quelle sera sa fiabilité dans le temps. En effet, elle est en tout point similaire à celles utilisées dans les Walkmans à K7... 




Niveau confort, il faut dire que l'OHS est déjà très léger. Son poids est bien réparti grâce au double arceau en gomme. Par contre, la hauteur est un peu difficile à régler car l'arceau manque de fluidité. 




Pour s'adapter à la plupart des morphologies, les pavillons sont mobiles et se replacent en permanence. Et ils présentent une particularité assez originale : ils sont constitués de mousse mais aussi de simili cuir. 




Doux et rembourré, ce dernier repose tout autour de l'oreille et se trouve sur l'extérieur. Les mousses quand à elles, reposent sur les écouteurs, fixés par quelques branches. Se trouvant à l'intérieur, elles reposent sur l'oreille. L'ensemble est donc très confortable et taillé pour une utilisation de longue durée. 




De fait, son isolation est est quasi nulle et tous entendront votre musique, malgré un volume qui pourrait sembler raisonnable.


Un son assez surprenant mais tout de même agréable 

Dès les premières minutes d'écoute, il subsiste un léger voile sur l'ensemble du rendu. Heureusement, il s'estompe avec le temps, et le son devient au final assez agréable. Certes, il manque un peu de medium mais les basses sont bien là, juste assez sans écraser le reste. Les aigus sont bien mis en avant, et peut être un peu trop sur certains morceaux. 




Dans l'ensemble, il peut s’accommoder assez facilement de tous les styles musicaux. Mais il manque clairement de précision et sur certains titres un peu trop chargés, il montrera ses limites, avec quelques sons qui deviennent alors difficilement intelligibles. 




Concernant la sensation de spatialisation, la musique semble comme plus éloignée mais rien de très rédhibitoire. Dernier point, la réalisation "tout plastique" montre ici ses limites : suivant les mouvements de tête, de petits craquements peuvent être entendus, lors des passages à très faible volume.


Ce qu'il faut retenir !

Les points positifs sont un prix assez contenu chez la plupart des revendeurs, un son relativement agréable et honnête malgré un manque de précision évident, une télécommande basique mais efficace, un câble extra long, une finition très correcte et un confort permettant l'utilisation sur plusieurs heures.





Les points négatifs sont une couleur vert métal un peu trop futuriste et restrictive, de légers craquements de plastique dus certainement aux pavillons mobiles, une isolation extérieure bien trop faible pour un casque de bureau, et enfin la durée dans le temps de la télécommande à molette de volume des plus classique.



Quelques mesures

Pas vraiment d'accidents de parcours mais on peut remarquer l'extrême du spectre qui est très (trop) bas, en dessous des 20hz, et deux bosses assez importantes, entre 1,7khz/3,5khz et 5/11khz ce qui pourrait expliquer quelques désagréments dans les hautes fréquences lors de l'écoute.


Convaincu ou non?

Le CMX OHS 5640X est un casque un peu hors norme, par son design futuriste en particulier. Léger et très confortable, de conception ouverte, il semble parfait pour une utilisation plutôt sédentaire, à cause de sa faible isolation. Globalement bien conçu et polyvalent, ce n'est pas un casque HiFi à proprement parler. Dans la pratique, il sera plutôt adapté à un usage multimédia et fun, là où une grande précision du rendu sonore n'est pas une priorité. Avec un tarif abordable et un excellent confort, nulle doute qu'il trouvera son public.



Annexe :
  • De source sûre, il peut être porté facilement 4h d'affilée sans gêne particulière
  • A ma grande stupéfaction, ce casque existait déjà il y a un bon moment, sous la marque KENWOOD, avec son modèle KW-DJ980 ! Par rapport au CMX, il il disposait d'une fiche jack 3.5 mm à vis, plus pratique. Sur la boite du CMX, on peut voir cette même fiche...


  • Ce casque existe aussi sous la référence 4connex HP0400, dans un gris plus conventionnel.



Spécifications officielles :

  • Référence : ohs-5640x
  • Transducteurs : 40 mm 
  • Fréquences : 20 Hz - 20 kHz
  • Impédance : 32 ohm 
  • Puissance admissible : 50 mW (max)
  • Sensibilité : 108 db
  • Câble : 2.50m +/- 0,3m, avec télécommande de volume
  • Contenu de la boite : casque, sacoche rigide de transport, carte de bienvenue

Mes informations complémentaires :
  • Compatibilité : universelle classique à jack 3.5 mm
  • Dimensions : H 17 cm (20 maxi) x L 16 cm, 9 cm de diamètre pour les pavillons
  • Poids : 180 grammes

Aucun commentaire:

Publier un commentaire