Lecteur AGPtEK H50, l'alter ego du micro-polyvalent Ruizu A50

Encore tout frais, le H50 n'est autre qu'un baladeur audio numérique au format micro, un Ruizu A50 mais à la sauce AGPtEK. C'est une des nombreuses réponses aux appareils volumineux d'aujourd'hui, un peu comme le furent également l'ipod nano ou le Sansa Clip en leur temps, face aux iPod et autres lecteurs plus massifs. Grâce à son design réduit, on pourrait penser qu'il serait en mesure d'affronter directement un Shanling M1. Mais ses performances et fonctionnalités plus modestes taquinent tout au plus les précédents FiiO X1 et baladeurs d'entrée de gamme, tous dépourvus de Bluetooth, offrant une résolution de qualité studio...


Fiche produit : Agptek H50
Type d'appareil : lecteur audio lossless 24 bit 192 kHz

Prix Public : 75€


Comme à l'accoutumé, la marque s'en tient à son packaging des plus classiques sous forme d'une petite boite en carton noire extra sobre. Les accessoires sont peu nombreux, citons un câble de charge usb sans aucune poésie (oui, exit le tressé plaqué or de l'IMP, celui qui nous avait tant impressionné par sa qualité et sa robustesse), une petite housse de transport (identique en revanche à celle fournie avec l'IMP), un mode d'emploi francisé, et enfin un joyeux petit adaptateur USB-OTG, seule excentricité autorisée.





Le H50 dans la nébuleuse des lecteurs haute résolution


Pour une poignée d'euros, le H50 (et d'autres équivalents concurrents) conserve et fait perdurer l'essence même du nomadisme, là où d'autres appareils plus performants certes, mais toujours plus grands, se mettent en concurrence directe avec nos smartphones les plus grands. Malgré son prix réduit, il est doté d'une coque externe en alliage d'aluminium usiné, avec une molette ALPS multifonction et un écran aux bords incurvés.





Une collaboration de longue date qui porte ses fruits


Une fois de plus, AGPtEK fait appel à un fabricant tiers qu'il connait bien, Ruizu. Ici, le A50 de base se voit tout simplement estampillé H50 pour le nouveau modèle de la marque. Et sans informations très précises, les modifications apportées au A50 semblent majoritairement d'ordre esthétique. Mais par rapport à l'IMP, le bond est phénoménal, malgré l'absence de mémoire interne.




D'un écran Oled de 1.3 pouces monochrome, nous passons à écran couleur de 2 pouces, lumineux et assez précis incurvé sur les bords, offrant aussi une interface plus sexy, à défaut d'être rapide. En effet, si le H50 est un lecteur qui supporte le décodage de fichiers en haute qualité (24 bits, 192 kHz et même DSD !), il se montre un peu lent et certaines actions les plus simples manquent de réactivité. Cela se voit notamment avec la molette ALPS multifonction, fluide mais avec des crans qui se perdent au niveau de l'interface (mécaniquement c'est parfait) si l'on tourne trop vite le bouton. 



Coté électronique, le H50 se base sur une puce chinoise très répandue, l'ATJ2167 d'Actions. Grâce aux maigres précisions d'Agptek, nous savons également que le DAC embarqué est un '8965', très certainement l'ADC8965, souvent utilisé en combinaison de l'ATJ2167 dans plusieurs baladeurs chinois. Et à cause de l'absence de vis et d'une extrême compacité, impossible de démonter ce H50 afin de vérifier ses composants internes, sans abîmer l'écran...



Lilliputien, il n'en est pas moins puissant, un Beyer dt1770 de 250 ohms ne demande qu'un volume à 45% (une centaine de paliers) pour sonner correctement. On remarquera aussi que la fiche jack peut être bien plus grosse que le lecteur... Ce qui augmente sa préhension ! Le H50 est vraiment petit et fort heureusement, son coté anguleux lui permet d'être calé dans le creux de la main et transporté partout.




Une alternative sérieuse pour un utilisation quotidienne


Très simple à utiliser, c'est un micro lecteur audio agréable et discret, qui pèse tout de même son poids. Il remplis bien sa fonction première et se montre polyvalent. D'ailleurs l'accès la carte micro sd est extrêmement facile, avec un enfoncement parfait. Remplir ses cartes de grande capacité restera également acceptable, dans une vitesse raisonnable située entre 7 et 8 mégabits par seconde, suivant la qualité de votre carte. Mais comme toujours sur ces baladeurs chinois, l'ordre d’affiche des morceaux se fera suivant la date d'ajout...



Sachez également que tous les boutons sont actifs si l'écran est éteint, mais étant assez durs, l’appui par inadvertance devrait être limité. Son autonomie est aussi suffisante, avec une recharge très rapide d’environ une heure pour une quinzaine d'heures de musique. 

Une approche toujours plus audiophile

Amateurs de clarté et de détails, vous serrez ravis d'apprendre que ce H50 s’accommode de tous les styles, même s'il tends vers une sonorité claire, ce qui pour le coup augmente les détails entendus et donne un peu moins de chaleur aux voix. Les basses ne sont pas oubliées, elles sonnent juste et ne manquent pas. Comme toujours, l'égaliseur censé rectifier le rendu général n'est pas très efficace et chaque réglage pré-enregistré (ou même personnalisé) n'a qu'un effet très "subtile". Mais au contraire de la concurrence, il n'y a aucune perte de puissance s'il est activé, et pas non plus de distorsion. L'utiliser sans l'égaliseur est donc à privilégier. On notera malgré tout un léger manque de profondeur et d'espace suivant les morceaux et l'absence du gapless.






Une qualité générale en hausse, et un produit toujours aussi abordable


L'Agptek H50 est un petit lecteur de poche assez réussi, que ce soit en design ou coté fonctionnalités et électronique. Polyvalent, pratique et offrant une expérience sans véritable accroc, il se cantonne à ce qu'il sait faire de mieux : la lecture des fichiers audio les plus répandus et les plus qualitatifs, partout. En prime, malgré sa taille lilliputienne, il est capable de piloter sans aucun problème des casques très gourmands. Au final, seules les fonctions Bluetooth ou DAC USB lui manquent afin qu'il puisse être le plus complet possible. Mais ce serait un autre prix...



Annexe :
  • Le lecteur est livré en version firmware AG_H50_I , V101, 24102017
  • La recharge demande 0.77mAh au début pour stagner à 0.55mAh
  • Le Ruizu A50 peut-être acquis également, moins chers, certes, mais depuis la chine en général.

Spécifications officielles :
  • Référence : H50
  • Mémoire : par micro sd (supporte les cartes jusqu'à 128 go)
  • SNR: 99db
  • Ecran: 2.0 pouces TFT 2.5D incurvé (240 * 320)
  • Fichiers supportés : MP3/ WMA/ APE/ WAV/ FLAC/ ACC/ OGG/ AIFF/ DSD256
  • Poids : 60 gr environ
  • Dimension du produit: 61mm*49mm*15mm 
  • Batterie rechargeable: 3.7V 800mAh
  • Autonomie : 15h en lecture, 1h pour la recharge
Contenu de la boite :
  • 1 x Lecteur AGPTEK H50
  • 1 x Câble USB (data / charge)
  • 1 x Adaptateur OTG
  • 1 x Sacoche souple de transport
  • 1 x Mode d'emploi

Aucun commentaire:

Publier un commentaire