Cleer DJ : un casque DJ original et surpuissant

L'historique de la société Cleer reste encore à écrire. Américaine et récente (2012), son catalogue de produits ne cesse de s'étoffer à vitesse grand V. Présente très tôt aux différentes manifestations mondiales les plus influentes (IFA, Red Hot Awards), elle continue sa bataille commerciale afin de se faire connaitre du plus grand nombre. Fer de lance d'autrefois, le casque Cleer DJ, comme son nom l'indique, souhaite encore et toujours se faire une place au plus près des dance floors . Son design sobre et massif s'avère très inspiré, avec néanmoins une petite touche lumineuse excentrique nous invitant à danser... 


Fiche produit : Cleer DJ
Prix Public : à partir de 199€

Malgré des produits technologiquement tous bien équipés (sans fil, réduction de bruit, double transducteurs ou monitoring cardio), Cleer reste encore trop peu connue de nous autres austères européens.



En effet, il est très difficile de se faire une place dans un marché inondé par des marques aussi exotiques qu'éphémères, un marché qui devient d'ailleurs de plus en plus saturé à mesure que les années passent. 



De fait, nous avons beaucoup de candidats à la dénomination DJ, mais peu d'entre eux semblent réellement adaptés à cette fonction. Avec son casque DJ, Cleer se démarque nettement en proposant un équipement audio orignal et globalement fonctionnel.



Livré dans une boite de haute qualité tout à fait sérieuse, on rivalise ici avec les marques plus traditionnelles bien implantées. Tout ce qu'il faut pour un usage professionnel, sédentaire, ou nomade est fourni. 



Les accessoires semblent d'ailleurs d'excellente qualité et très robustes. Comme toujours, seul un usage quotidien pourra le prouver. 



En terme de documents, entre les modes d'emploi, Cleer ajoute aussi une courbe de fréquence. Elle semble propre à chaque casque, un numéro de série étant apposé sur ce feuillet.



Le courbes du casque DJ ont été dessinées par Propeller, un studio de design suédois privilégiant une esthétique épurée. En collaboration avec de multiples marques connues et reconnues, nous sommes très loin d'un aspect tape-à-l’œil. 




Une fois déplié, le casque Cleer DJ est massif, avec un bandeau large surmonté du logo en rouge, un style en total accord avec le secteur vers lequel il se tourne. 




L'assemblage et la finition sont précises et globalement sans défaut. Même les inscriptions sont faites au laser, garantissant ainsi une lisibilité de longue durée. Sa lourdeur (331 g pesés) ajoute aussi un réel sentiment de qualité.



Plusieurs éléments tendent à confirmer l'orientation pro de ce casque. D'une part, plusieurs parties qui le composent sont en aluminium. En plus des deux câbles à télécommandes compatibles Apple et Android, nous avons un troisième câble dit studio. 



Épais et spiralé, il peut se verrouiller des deux cotés du casque, à l'aide d'une connectique en aluminium striée pour éviter l'arrachement. 



Outre la robustesse de l'aluminium très élevée, les stries permettent aussi une meilleure préhension. Aux extrémités et quel que soit le câble, les fiches sont toutes plaquées or. Sur celui studio, l'une d'elle est à vis afin de stabiliser un adaptateur 6.35 mm, format de connectique très répandu dans le milieu pro et sur matériel Hifi.



Si le casque se replie vers l'intérieur pour limiter son encombrement, les oreillettes, légèrement mobiles sur pivot, peuvent en plus s'orienter pour permettre une écoute d'une seule oreille. 



Et si le coté sombre ne vous satisfait pas, son logo peut être activé pour s'illuminer de différentes couleurs (ou pas, c'est au choix) au rythme de vos musiques endiablées.


Non cher monsieur, le câble ne se branche pas de cette façon !

Équipé de larges transducteurs de 50 mm de diamètre et de plusieurs filtres acoustiques, le casque DJ nous offre en gros trois possibilités sonores : mono, stéréo de base et PASC. 



Si basculer du stéréo en mono n’émouvra pas les foules, on peut en revanche activer l'égalisation numérique PASC. Grâce à cette technologie, Cleer se félicite d'augmenter les basses fréquences inaudibles à faible volume pour garder une certaine cohérence sonore.



En pratique, l'augmentation est tellement radicale qu'elle génère par moment un grondement d'orage presque assourdissant, tout en préservant néanmoins les hautes fréquences. 



Inutile de dire qu'il est difficile d'avoir une écoute prolongée dans ces conditions. Mais si vous êtes nostalgique de l'ambiance boite de nuit, vous serrez servi !



De base et sans aucune modification sonore, le Cleer DJ se montre capable d'un rendu plus que satisfaisant, même s'il ne joue clairement pas dans la finesse (sans être toutefois brouillon) et s'il se montre très énergique.



Car c'est avant tout un casque physiologique doté d'une puissance phénoménale, une fois le P.A.S.C activé. Rien d'audiophile de son coté, mais il est présent là où il est attendu. 



Au quotidien, hormis le réglage du bandeau (sans graduations) qui manque de souplesse à cause d'un système de frottement assez dur, toutes les manipulations sont sûres et rapides. Grâce à ses coussinets très épais qui limitent la chauffe, ce casque semble taillé pour une utilisation longue durée. 



La surface de contact étant douce et associée à une largeur tout de même un peu juste, l'isolation reste d'un très bon niveau, même à volume modéré

Les mesures

Comme attendu, voici la réponse en fréquence du DJ Cleer. La courbe violet étant celle avec le P.A.S.C activé. L’élévation drastique des basses fréquences saute aux yeux ! Heureusement, quelques médium et fréquences hautes accompagnent le mouvement pour limiter cette sonorité très (trop) puissante. 



En guise de comparaison, voici le Cleer DJ PASC actif (vert) et un Beyerdynamic Custom Pro, à son niveau de basses le plus haut. Notre Cleer DJ le dépasse haut la main !



Conclusion

Les casques les plus puissants ont un nouveau compétiteur, le Cleer DJ ! Robuste et bien équipé, il s'utilise sans aucun complexe. Mais s'il fallait lui reprocher quelque chose, ce serait néanmoins l'overdose de basses fréquences générée par le PASC.

S'il met en valeur certaines fréquences basses inaudibles à faible volume, il dénature aussi par moment certains morceaux, dans un grondement limite assourdissant. Alors en usage ponctuel et sur certains passages bien spécifiques, pourquoi pas. Hormis cela, le Cleer DJ reste un bon investissement pour un casque d'une puissance phénoménale !


Spécifications officielles :
  • Référence : Cleer DJ
  • Transducteurs : 50 mm, aimant néodyme
  • Impédance : 32 ohm
  • Fréquences : 10 Hz - 20 kHz
  • Autonomie : 20h / recharge en 3h
  • Distorsion : 1KHz <1% THD IEC3181mW
  • Poids : 335 g sans câble

Aucun commentaire:

Publier un commentaire