SoundPeats Truengine Q42, enfin du true wireless à double voie !

Établie en 2013 et rattachée au fabricant chinois Soundsoul, la marque audio SoundPeats n'offrait que des produits assez standard. Largement calqués sur la concurrence et bien trop conformes à la demande du marché, leurs produits n'avaient pas grand chose d'attirant, sauf le prix, unique levier d'intérêt, lorsqu'il variait à la baisse.

Avec le modèle Truengine Q42 qui fait figure d'exception, la marque aurait pu devancer pas mal de monde, notamment grâce à sa conception à double voie associée à la technologie Bluetooth true wireless, s'il s'agissait d'un modèle exclusif...

Fiche produit : Amazon
La marque : soundpeatsaudio
Prix de lancement/actuel : 39€

Pour rappel, les écouteurs à double voie se sont démocratisés depuis quelques années déjà, en particulier chez les marques chinoises. On en trouve même dès l'entrée de gamme, sous la barre des 20 euros, citons par exemple les excellents KD7 de QKZ. Mais curieusement, ils ont toujours eu beaucoup de peine à s'imposer au sein d'écouteurs sans fil.



Véritables précurseurs via un financement participatif indiegogo, les SoundFlux de KNZ ont été le premier modèle mis sur le marché à combiner double voie et true Wireless, fin septembre 2018. Puis sont arrivés des équivalents bien plus abordables (mais un peu moins complets en accessoires et fonctionnalités) comme les BlitzWolf BWFYE7, Aliki A18, et Crossbeats Elektra True Wireless.



Comme les modèles précédemment cités, les Q42 sont donc une énième variation. Certifiés étanches IPX6, ils sont donc adaptés pour le sport. Mais si l'on exclue la technologie à double voie, nous avons ici des écouteurs true wireless classiques, à bouton unique, ne permettant pas le contrôle du volume direct sauf via l'appareil auquel ils sont connectés. Mais les appels et autres fonctions de base sont bien supportées, grâce aux fréquences d'appui et au au micro intégré.



La finition des TrueEngine est vraiment exemplaire, sur toute la ligne. Si les écouteurs ont un design légèrement daté, le boitier est lui parfait, avec une base en aluminium d'un très bel effet et d'un poids à sensation qualitative.




L'esthétique des TrueEngine interpelle immédiatement. En effet, ils semblent dériver des très bons KD7 à double voie de QKZ. Si l'on compare uniquement leurs spécifications acoustiques, elles semblent d'ailleurs identiques, avec deux haut-parleurs de 6 mm, l'un fonctionnant en tant que subwoofer et l'autre se chargeant du reste des fréquences hautes.



Les Q42 sont donc fournis dans une petite boite très résistante avec un boitier de recharge, un mode d'emploi, un câble de recharge usb et 3 paires d'embouts bi matière qualitatifs. 



Coté électronique, le choix de SoundPeats s'est porté sur un chipset Bluetooth 5 true wireless Airoha AB1526P (l'AB1256P n'existant pas chez cet équipementier, quoi qu'en dise le mode d'emploi des Q42). 



Il est d'ailleurs très curieux que la marque se soit limité à ce chipset, sachant que pour un prix extrêmement proche, le modèle Syllable S101 propose la même esthétique mais avec un chipset Qualcomm 3020 qui semble mieux adapté à ce type d'écouteurs (support du codec aptX et autonomie doublée). Avec l'AB1526P, nous sommes malheureusement limités au coupe SBC et AAC, de qualité similaire au MP3 à débit le plus haut.



Une autonomie assez juste


S'ils ne font guère mieux que la concurrence à technologie true wireless, les Q42 offrent une autonomie réduite mais suffisante pour une session sportive d'environ 3 heures. Comme la majorité des écouteurs de ce type, ils sont accompagnés d'un boitier de recharge qui prolonge de 4 fois l'autonomie. Mais contrairement aux SoundFlux, les Q42 ne proposent pas de recharge rapide, ce qui aurait pu être un véritable atout.


L'avantage de ce boitier, par rapport à d'autres modèles concurrents, est la présence d'un bouton de contrôle du niveau de batterie. Par contre, s'il protège les écouteurs lorsqu'on les laisse à l'intérieur malgré la charge terminée, celle-ci est permanente et discrète, elle finit par épuiser la batterie au bout de quelques jours. Si cela permet d'avoir des écouteurs toujours prêts, mieux vaut, une fois rechargés, les enlever et les éteindre du boitier.


Une grande clarté et un bel équilibre sonore


Ressemblant très fortement aux QKZ KD7, on suspectait une très bonne sonorité et nous ne sommes pas déçus ! Les Q42 envoient une grande quantité de micro détails avec un bel équilibre général. Certains lui reprocheront peut-être une clarté un peu trop prononcée qui rends les voix un peu froides, mais l'ensemble est tel qu'une optimisation via des embouts plus qualitatifs est possible afin d'ajuster la sonorité globale. 



Et la différence entre les embouts se ressent ! Car ceux d'origine étant un peu trop mous, les Q42 en ressortent forcément un peu clairs. Mais avec des embouts en mousse de type Comply (voir des silicone génériques plus fermes, de marque KZ en particulier), nous avons une sonorité toujours aussi équilibrée et bien fournie, mais avec un peu plus de punch, sans aucun excès dans les basses fréquences. La scène, quels que soient les embouts, est également surprenante de largeur.



Agréables à porter par leur légèreté, les Q42 tiennent très bien dans les oreilles et ne bougent pas. Si KNZ fournis même des crochets, c'est un plus mais pas indispensable. Conséquence directe, la sonorité reste constante, au contraire d'autres modèles concurrents plus lourds.



Durant tout le test, les Q42 se sont montrés très stables. La portée, malgré la taille réduite des Q42, reste assez correcte et conforme aux 10 mètres sans obstacles. Concernant le micro en revanche, si le volume est très bon, la qualité n'a pas été au rendez-vous. Sur le modèle testé en tout les cas, une sonorité trop feutrée rends ce dernier difficilement exploitable, alors que cela s'est fait dans une pièce au calme et sans aucun bruit.


Schéma des KNZ SoundFlux assez proche de l'architecture des Q42

Annexe :
  • Il est possible de recharger le boitier et les écouteurs en même temps.
  • Retirer les écouteurs les allume automatiquement et les associe


Conclusion

Musicalement parlant, les écouteurs Truengine Q42 de Soundpeats sont vraiment excellents. En effet, le double voie fait des merveilles et apporte un véritable plus, par rapport à des écouteurs true wireless classiques. 

Malgré l'usage de codecs SBC et AAC à cause d'un chipset limité, le son reste détaillé et bien équilibré, curieusement large pour des intra auriculaires de ce type. Et il est même possible d'affiner encore un peu plus le rendu sonore en optant pour des embouts adaptés et encore plus qualitatifs. 

Abordables, les Truengine Q42 sont clairement des écouteurs à recommander pour les mélomanes et audiophiles à budget serré !


Spécifications officielles :
  • Référence : SoundPeats TrueEngine
  • Bluetooth : V5.0, classe 2, 10 m de portée
  • haut-parleurs : double voie, 6 mm de diamètre
  • Profils :headset, handsfree, A2DP, AVRCP
  • Autonomie : 3h30 en musique, recharge en 2h, 120 h en veille
  • Batterie :  50 mAh par écouteur, 500 mAh pour le boitier
  • Poids : 5.2 g

Aucun commentaire:

Publier un commentaire