Kinden B7 : un casque audio en bois très intéressant et abordable

Question coût et praticité, le plastique s'est imposé comme le matériau de premier choix, dans le cadre de l'audio portative mais pas seulement. De fait, le bois étant généralement réservé aux modèles haut de gamme et chers, quelle ne fut pas ma surprise lorsque je suis tombé sur ce Kinden B7 ! De fière allure, avec beaucoup d'éléments en métal également, le résultat est, je dois l'admettre, plutôt réussi. A l'inverse, j'ai été surpris par le peu d'informations disponibles (ou erronées) pour un casque qui semble pourtant très récent. Certaines ont donc été déduites, en comparant d'autres produits identiques, mais sous d'autres marques...



Le site distributeur et/ou produit : B7

Type de casque : sédentaire ouvert, circum-auriculaire

Prix Public : 87€


En cours de peaufinage, le casque reçu n'avait pas encore son packaging définitifEn carton brut tel un prototype, de très grande dimension et dans un format boite à pizza rappelant certaines boites GRADO, il n'avait aucune inscription ni spécifications techniques. Bref, rien qui attire vraiment l’œil du chaland. Quelques semaines plus tard, voici le résultat, bien plus vendeur et protecteur...



Mais parlons de ce que nous avons reçu ! A l'intérieur, dans un emballage à bulles artisanal très simple mais efficace, le casque audio à plat, son câble, et une grande sacoche de transport, au goût douteux. Pas de manuel, pas de fiche de publicité, toujours pas de spécifications : il fallait bien lire l'annonce avant de l'acheter ! Et dans le même temps, le distributeur ne se mouille pas : aucun soucis de traduction, et avec, son lot de moqueries...



Au niveau du design, l'ensemble du casque est cohérent et homogène. Les coques sont en bois naturel, à priori de Palissandre dont vous trouverez une explication supplémentaire ici . C'est un bois de luxe venant du Brésil, souvent utilisé dans l'ameublement et les instruments de musique. Les coques sont grandes, et leur aspect est clair et bien nervuré, verni dans une finition piano, et donc sans aucune aspérité.


Utilisant majoritairement du métal brossé (arceau, charnières, grilles fiches...), ce casque B7 ne peut pas laisser indifférent. Seuls quelques éléments internes à l'arceau sont en plastique et servent de cache.



Même les vis sont originales puisqu'il s'agit de torx, repeintes en noir mat. Rien ne déborde, sa finition est exemplaire et digne de son positionnement tarifaire et ses prétentions haut de gamme.



Son allure est massive et effectivement, son poids est assez conséquent. Mais grâce à un bandeau correctement rembourré et ergonomique, il est très bien réparti. Tout en restant suffisamment lourd pour donner une impression de qualité, il est suffisamment léger pour une bonne prise en main et un port de longue durée. Son gabarit se révèle donc parfait pour un casque sédentaire.



Chose vraiment surprenante, aucune marque ni référence ou numéro de série n’apparaît. Voila pourquoi je parlais de prototype. En guise de consolation, nous avons tout de même le sens d'écoute gravé au laser, de chaque coté de l'arceau.



Au niveau des écouteurs, s'ils ne peuvent pas se replier, ils peuvent en revanche se mettre totalement à plat, ce qui facilite leur transport. Mobiles à l’horizontale et à la verticale, ceci leur permet d'offrir un confort maximal.



Sous chacun, on retrouve un port jack 3.5 mm femelle qui permet de brancher le câble où bon nous semble, sans changer radicalement la sonorité du casque. Les plus bricoleurs y voient déjà une opportunité de recâblage en symétrique, moyennant quelques modifications internes.



Passons à l'arceau. Métallique, il n'est pas gradué. Cependant, il présente tout de même des crans internes bien visibles aux cliquetis prononcés et très réguliers. Sa tenue étant faible, la hauteur se règle très facilement. Mais à chaque prise en main un peu trop rapide, le réglage va se perdre car les crans vont bouger.



Concernant le bandeau, sa finition est identique au reste, sans reproche et parfaite. Son épaisseur très importante et sa courbure épousant parfaitement la forme du crâne permettent un repos idéal du casque. Comme pour tout le reste des éléments, aucune marque n'est apposée dessus.



Au niveau des accessoires, deux choses, mais de qualité. Tout d'abord, une petite erreur de casting avec un sac de transport étonnamment grand, de couleur cyan, et muni de cordons marins bien solides...ce qui n'est véritablement pas en accord avec le reste, il faut l'avouer. Imprimé sur l'avant, un QRCode nous renvoie même vers un site alternatif et obsur de la marque BOSSHifi. On y retrouve quelques casques bois du même type, et des informations supplémentaires à glaner.



Ensuite nous avons le câble audio. Bonne surprise, sa longueur et son épaisseur sont très importantes, ce qui ne l'empêche pas d'être malléable à souhait. Sa surface est mate, mais elle n'attire pas les poussières et ne génère pas non plus de frottements perceptibles en écoute.



Ce câble est par ailleurs muni de connectiques mini-jack plaquées or, renforcées à l'aluminium. En revanche, grosse déception pour un casque de cette trempe : l'une des connectiques est à vis, mais aucun adaptateur 6.3 mm n'est fourni! ci-dessous la fiche avec un adaptateur standard disponible sur le marché.



Dernière note sur ce câble, les absorbeurs de torsion : ils sont à ressort, comme chez AudioTechnica par exemple, ce qui est très résistant mais aussi très efficace et contribue à améliorer le design général.



Pour terminer sur ce petit tour du propriétaire, quelques mots sur les coussinets. Entièrement en cuir artificiel, ils sont grands et doux. La présence de nombreux trous sur la surface de contact évite une chauffe trop importante durant les sessions d'écoute. Mous mais sans excès, leur tenue est satisfaisante et ils reprennent bien leur forme initiale après utilisation.




A cause de grilles latérales, l'isolation du B7 est très moyenne et ce n'est clairement pas son point fort. L'entourage entends aussi la musique, même à volume modéré. Pour le coup, l'isolation serait celle d'un semi-ouvert, même si l'information n'est pas clairement écrite. Dernier point, les coussinets peuvent se changer assez facilement.



Vous avez dit 'Béryllium?

Fait surprenant pour un prix aussi abordable, ce casque est équipé de membranes en Béryllium. Sans aucun détail sur le procédé de fabrication du transducteur (poudre, pureté), il faut noter que le Béryllium est, à masse identique, près de 7 fois plus rigide que le titane et l'aluminium. Dans la pratique, ceci permettrait de limiter les distorsions durant la vibration de ces dernières et offrirais donc plus de précision. A cela s'ajoute une optimisation sonore additionnelle par filtres et une orientation spécifique du transducteur qui permet bien souvent d'ajouter plus de spatialisation et de sensation d'espace en offrant un meilleur placement des sons ou instruments par exemple.

Et à l'écoute, ça donne quoi?

Les technologies évoquées plus haut se vérifient durant l'écoute. Quelque soit l'appareil sur lequel ce casque est branché, son rendu est énergique et détaillé, globalement bien dosé. Les basses sont présentes et sèches tout en gardant suffisamment d'impact, sans jamais masquer le reste des fréquences. Au niveau des voix, elles sont assez proches de l'auditeur. Sachez aussi que sur un appareil à tendance claire, les aigus pourraient approcher les limites hautes désagréables, c'est en tout les cas ce que je rencontre par moment avec un ampli Chord MOJO. Autre point assez important, ce B7 joue sans aucun problème une multitude de sonorités, et ce quelque soit leur nombre. Tout reste globalement intelligible et clair, au contraire de bien des modèles, au rendu proche de la bouillie... 



En terme de confort et malgré un poids bien réparti, son gabarit le cantonne au sédentaire. La qualité des mousses et de l'arceau ne trompe pas dès les premiers instants : les deux combinés permettent une écoute de longue durée, tout en limitant l'effet d'étau. Cela dit, l'intérieur des mousses étant ovale , il manque juste un peu largeur afin que l'oreille soit parfaitement englobée, ce qui est bien entendu relatif.



Les mesures

Voici la courbe initialement mesurée par le fabricant, grâce au logiciel CRY6151



...et ci dessous la mienne. 



Le son présente un creux et oriente le B7 plutôt coté hautes et basses fréquences. Malgré ces dernières un peu plus prononcées, elles restent suffisamment modérées. Comparé à un Sennheiser Momentum V1 OnEar, on retrouve des similitudes, mais ce dernier est bien plus sombre dans le rendu. 

[Mise à jour du 20-08-2017] 

Si jamais vous avez l'occasion de changer les coussinets, sachez qu'il ont un diamètre de 9,2 cm. Un essais avec ceux du modèle SI-VGA SV007 leur apporte bien plus de clarté et estompe l'effet de voile que l'on peut constater, uniquement en comparant les deux modèles en même temps. D'autres coussinets pourraient aussi convenir.


Ce que j'ai aimé :
  • Un son énergique et précis
  • Un design haut de gamme
  • Une finition sans reproches
  • Un prix généralement abordable
  • La possibilité de connecter le câble jack sur les deux pavillons
  • Un câble très robuste, de haute qualité
Ce que j'ai moins aimé :
  • Des informations techniques assez difficiles à vérifier
  • Aucun adaptateur 6.35 mm n'est fourni. Cela dit, son pas de vis est standard et il sera possible de s'en procurer un compatible très facilement
  • La sacoche de transport qui semble rapportée d'on ne sais où...
  • une tenue au niveau du réglage de l'arceau qui aurait dû être un peu plus ferme




Une petite pépite sonore...

Lorsque j'ai vu pour la première fois les photos du casque B7, j'ai été très surpris par sa finition bois et métal. Après réception, la surprise fut de taille : les photos n'avaient pas menti ! aucun reproche à lui faire, un casque simple d'emploi avec l'essentiel. Privilégiant la compatibilité et les performances, il n'a pas grand chose de superflu, hormis une petite excentricité avec la seconde prise jack femelle. Dans un tarif sérieux mais toujours abordable, il n'a pas, à ma connaissance, de véritable concurrent. En effet, il y a bien quelques rares casques bois dans une gamme plus ou moins proche. Mais en y regardant de plus près tout en se basant sur les tests et avis, il leur manquerait toujours quelque chose, que ce soit dans la finition (utilisation massive de plastique, ébarbages, design) ou la performance (sonorité décevante, confort moyen).

[Mise à jour du 09-08-2017] 
D'autres modèles dans cette gamme bois sont venus l'épauler, notamment le B8. Mais la concurrence s'organise, particulièrement chez SI-VGA avec son SV007 et pour lequel un test devrait bientôt être disponible ici. S'il présente un design très proche, il y a cependant un bond assez significatif du point de vue sonore, boite et accessoires.

Pour finir, ce B7 est un casque très intéressant, sur l'ensemble de sa prestation. Il devrait convenir aux personnes privilégiant l'écoute sédentaire, avec un rendu énergique, mais qui ne veulent pas sacrifier la polyvalence musicale pour autant. En espérant une évolution future positive de ce modèle (un Lasmex L85 est déjà à l'oeuvre), il est à recommander et à suivre de très près!



Annexe :
  • Sur certains sites en ligne, le prix du B7 peut être multiplié par 2 ou 3, même en Chine.
  • Avec une légère variation d’impédance entre les deux entrées jack du casque, à vous de voir laquelle conviendra le mieux. Sur ma version reçue, la gauche est la plus faible.

Spécifications officielles :

  • Référence : Kinden B7
  • Transducteurs : 50 mm, membrane traitée au béryllium, aimant néodyme
  • Puissance d'entrée min/max : 10 mW, 2000 mW
  • Impédance: 16 Ω +/à 15%
  • Réponse: 20 Hz - 20 kHz
  • Sensibilité : 100 dB/-3 dB
  • Type de câble : TPE, 1.8 m, 3.5 mm plaqué or
  • Poids : 321 g
  • Contenu de l'emballage: casque B7, câble audio jack 3.5 mm à ressort (avec adaptateur 6.3 mm à visser), sac de transport.

Mes informations complémentaires :
  • Type de casque : semi-ouvert
  • Impédance : avec le câble d'origine, 16Ω (prise femelle L) et 17Ω (prise femelle R)
  • Espace intérieur des coussinets : 3 cm de large, 5.5 cm de haut
  • Diamètre des coussinets : 9,2 cm (0,5 cm de largeur de bande pour les maintenir).
  • Compatibilité : jack 3,5 mm standard
  • Épaisseurs du câble : 4.4 mm
  • Poids : 369 g sans aucun câble
  • Packaging : boîte cartonnée


Aucun commentaire:

Publier un commentaire