AGPtEK IMP : un petit lecteur audiophile low cost

Depuis 2008, AGPtEK est l'une des très nombreuses sociétés chinoises spécialisées dans la diffusion et la création de produits high-tech en tout genre. Celui qui nous intéresse ici est un petit lecteur audio joyeusement estampillé HiFi. Capable de lire la plupart des fichiers audio (compressés et sans perte), son allure de mini paquet à cigarettes n'est pas la seule chose qui interpelle : équipé en DAC Wolfson, mémoire étendue de 8 go et amplification indépendante par canal, il nous promet beaucoup...dans un prix très réduit !




Où se le procurer ? : AGPTek IMP

Type d'appareil : lecteur audiophile nomade 

Prix Public : 70€



Pour AGPtEK, l'audio n'est qu'une infime partie de ses produits. Celle à tendance "HiFi" est donc encore plus restreinte. A réception, je m'attendais tout de même à quelque chose de correct et de propre. Mais la marque m'a totalement surpris. La boite est d'une solidité exemplaire. Elle s'apparente aussi, dans une certaine mesure, à celle de l'iBasso DX50. Elle ne se laisse pas ouvrir aussi facilement, il faut démouler le tout : patience et dextérité sont de mise.





Une technologie pleine de poésie....


Mais j'avais surtout l'impression d'avoir en main une boite de parfum ou quelque chose de proche : le format ainsi que les inscriptions (ou plutôt ses gravures gothiques) s'y prêtent à merveille. A la place des spécifications techniques, des phrases en méli-mélo pour lesquelles je n'ai toujours pas réussi à établir un rapport, entre ce qui est écrit et le produit. Quelques croustillantes citations :
  • This is your life
  • Do what you love and do it often
  • If you dont like something, change it!
  • If you dont like your job, quit! 
  • Then will be mailing for you
  • Start doing things you love
  • Life is short
  • Live your dream and share your passion
  • ...


A l'intérieur, on retrouve le petit lecteur bien protégé par une mousse très dense. Soulevée comme une trappe, un manuel d'utilisation (pas de français, alors que l'interface du lecteur en dispose), une petite pochette en tissus où seul le lecteur peut être mis (précise en réalisation, sa finesse n'absorbera pas les chocs) et enfin un câble USB pour la charge et la data, impressionnant par son aspect. Tressé, épais, résistant à la torsion et avec des connectiques plaquées or, sa fiabilité semble à toute épreuve. De facto, il pourra servir aussi pour d'autres appareils qui nécessitent une connectique USB fiable. 




Coté lecteur, la finition est la même, sans erreurs. Très bien assemblé, il n'émet aucun signe de faiblesse. Majoritairement en métal (alliage de zinc), son allure haut de gamme est renforcée par sa couleur marron sombre. Son format réduit se prête totalement au nomadisme : il se glissera dans toutes les poches et sa prise en main, malgré sa petite taille, est correcte. Mais l'absence de trou à dragonne et sa surface assez lisse pourrait poser problème si vos mains sont légèrement humides.




Sur la face avant, nous avons un bel écran OLED qui reste lisible, même réglé à sa luminosité minimale. Dessous est présent un pavé, entièrement tactile, où les boutons s'illuminent dès qu'ils sont utilisés. Cette surface est malheureusement en plastique, et donc très sujette aux rayures et autres traces de doigts.




Sur les cotés, nous retrouvons un bouton d'allumage/verrouillage, ainsi que ceux du volume. La partie basse du lecteur comprend les connectiques, toutes plaquées or : une sortie casque jack standard de 3.5 mm, un port micro USB, un trou pour le reset, puis enfin la fente pour la carte micro SD. 





L'autopsie


A l'arrière du lecteur, une vis torx immobilise le capot : ce dernier peut être ouvert en le faisant glisser de quelques millimètres, puis en le soulevant. Autrement, pour toutes les inscriptions sur le métal, elles sont gravées au laser.




Une fois ouvert, on se rend vite compte que la réalisation de l'électronique est soignée. Propre, aucune soudure ne semble suspecte. Les spécifications ne s'attardent pas trop sur les composants internes, mais nous allons pouvoir les vérifier en partie :


  • Présence d'un DAC Wolfson WM8523, supportant l'échantillonnage 24Bit 192kHz
  • Double puce LMH6643MA, servant à amplifier chaque canal (gauche et droit)
  • Une mémoire SSD Intel 29F16B08CCME2 de 16GB
  • IC 4054 pour la recharge de batterie
  • Batterie de 1000 mAh soudée, mais accessible.



L'identification du processeur manque à l'appel : selon AGPtEK, il s'agirait d'un JVLI 2129. Les recherches n'ayant rien donné, la seule référence qui s'en approche serait un ATJ2129.

Pour finir sur cette autopsie, la qualité de ce petit IMP semble au rendez-vous. Sous un certain angle, il rappelle un autre lecteur au design identique, mais moins bien loti : l'Aigo Z1. Ce dernier ne semble pas disposer de connectiques plaquées or, et sa mémoire se limite à 8gb.




Malgré une coque en alliage de zinc, ses angles vifs restent néanmoins particulièrement sensibles. Avec cinq chutes sur du carrelage, à 50 cm de hauteur, vous pourrez constater par vous-même le résultat. Mais le lecteur fonctionne toujours très bien !




Une fois dans le menu des informations, le firmware en est déjà en version 2, et donc potentiellement stable. Pas de plantage, pas d'erreurs de lecture, seule une police un peu datée (et quelques fois imprécise) peut nous interpeller. L'ergonomie ne s'en trouve pas affectée pour autant, et le cheminement dans les différentes fonctions est très simple, facilement mémorisable.




Pour un produit alternatif, la traduction française m'a semblé conforme et correcte, même si parfois, elle aurait dû se montrer un peu plus précise. Point assez récurrent sur des produits similaires, la gestion des répertoires à l'écran se fait suivant l'ordre de copie des fichiers et des dossiers.




Au niveau du stockage, les 16gb d'origine sont appréciables et évitent d'investir dès le départ. Les cartes µSD-HC de 64gb sont bien supportées également. Si le transfert entre la carte et le PC reste correct dans son ensemble, il est limité et tributaire de la qualité de la carte. Le transfert vers la mémoire interne est quant à lui curieusement lent (4.25mo/sec). Pour se consoler, les formats de fichier FAT, FAT32, et exFat sont bien supportés. Il est à noter qu'il vaut mieux insérer et enlever la carte lorsque le lecteur est totalement éteint, même si l'IMP semble gérer cela à chaud. Ci-dessous quelques mesures réalisées qui permettront de mieux se rendre compte des débits qu'autorise l'IMP (lecteur de carte interne Asus ROG avec adaptateur et l'IMP, branché sur ce même PC, avec son câble USB d'origine).




Compatible avec plusieurs formats audio (dont lossless), j'ai privilégié une écoute au FLAC en haute qualité. Bonne surprise, il gère bien le 24Bits 48kHz, soit mieux que ce qui est annoncé dans les spécifications (16/48khz). Mais pas de gestion du M4A, très répandu pourtant.




Au niveau du rendu sonore, sans utiliser l'égaliseur ni les différents effets, nous avons un équilibre bien respecté, avec énormément de détails et de clarté. Aucune fréquence ne prend le pas sur l'autre, on peut donc écouter de tout. Les voix sont très claires, assez proches de l'auditeur, comme l'ensemble des sonorités. Les instruments peuvent bien se différencier, et la spatialisation est très bien rendue.




Quid de l'amélioration sonore? Malgré la présence d'un égaliseur à 5 bandes, son effet est tellement peu convaincant qu'il ne semble pas pertinent de l'utiliser. Idem avec les effets proposés (Rock, Pop, Funk, Techno, Hip Hop, Jazz, Classique). Vous l'aurez compris, autant rester sur la sonorité par défaut de l'IMP, bien équilibrée et tellement plus qualitative.




Question puissance et volume,  ce dernier se règle par pas de 1, entre 0 et 50 (30 réglé par défaut). Avec des casques d'impédance comprise entre 16 et 50 ohm, rester entre 20 et 30 semble idéal. Testé avec un DT1770 (250 ohms), le volume passe seulement à 35, un peu plus de 40 pour un HD-800, ce qui reste acceptable : force est de constater que ce petit baladeur en a dans le ventre !




En ce qui concerne l'autonomie, elle est remarquable. Une recharge de 4 heures et l'on part pour un minimum de 20 heures d'écoute. Elle dépend tout de même des fichiers que vous lui donnez ainsi que de l'impédance du casque : plus vous tendez vers la qualité, plus l'autonomie se réduit. Malheureusement, pour s'assurer que la charge soit totale, il faut que le lecteur soit allumé (logo batterie fixe). Éteint, un gros logo de recharge batterie reste affiché en permanence alors même que la recharge est finie depuis longtemps...




Grâce à un petit testeur de consommation USB, les 1000 mAh de la batterie ont pu être validés (4 h de recharge, 971 mAh absorbés). La consommation requise durant cette recharge était constante, à 220 mAh, ce qui justifie globalement ce temps de 4 heures nécessaire. De fait, n'importe quelle prise USB pourra contenter notre l'IMP !




Dans une utilisation courante, l'écran s'éteint automatiquement après sa période de veille et seuls les boutons de volume et d'éveil sont actifs. L'avance et le retour sont eux indisponibles car la dalle tactile réagit à la chaleur et non à la pression.


Et le un Sansa Clip Plus ? Un FiiO M3 ? Un Aigo Z1 ?


Du point de vue sonore, l'IMP est bien meilleur qu'un Sansa Clip Plus. Il ne l'égale cependant pas en ergonomie mais reste largement plus polyvalent. Dommage, il se voit amputé d'une version Rockbox à cause d'un CPU un peu trop exotique.




Par rapport à l'Aigo Z1, c'est le même lecteur, en version haut de gamme : mémoire étendue à 16gb (au lieu des 8gb d'origine), connectiques et câbles plaqués or. Pour le reste, il semble qu'ils soient totalement identiques.





Mais comparé au FiiO M3, ça se corse : quelques avantages coté IMP dont une conception toute en métal, une mémoire doublée, une autonomie bien supérieure, et peut-être une meilleure gestion de la puissance de sortie avec notamment sa double amplification. Le M3 quand à lui semble plus précis dans le rendu, mieux conçu dans l'ergonomie, avec un écran plus lisible, une meilleure résolution,...et la liste s'allonge encore. Dans l'ensemble, le M3 semble une alternative plus qualitative et économique, sauf lors des ventes flash coté Amazon où l'on peut dénicher l'IMP à moins de 55€, livraison et garanties incluses.



Ce que j'ai aimé :

  • un design original, à mi chemin entre high-tech et rétro
  • le son bien sûr : clair, détaillé, idéal pour débuter dans l'audiophilie
  • toutes les connectiques plaquées or
  • un écran OLED suffisamment clair malgré sa taille réduite
  • son autonomie importante, même en lecture de fichiers haute qualité
  • son format à la prise en main agréable
  • l'absence totale de bruit de fond, quelle que soit l’impédance du casque
  • une traduction française honorable
  • câble USB d'une qualité rarement offerte pour ce prix
  • sa large mémoire interne



Ce que j'ai moins aimé :

  • certains fichiers de musique invalides portent le même nom que les dossiers ou fichiers valides, mais ne sont pas lisibles.
  • aléatoirement, après 30 minutes d'écoute, un "bip" apparaît à chaque changement de morceau. Reprendre la lecture contourne ce petit bug finalement peu gênant.
  • En allumage ou extinction, un "pop" se fait entendre. C'est d'autant plus curieux que le DAC WM8523 est censé éviter ce désagrément.

Dommage :

  • DAC USB non supporté (impossible selon le fabricant).
  • Fichiers limités à 48 kHz, alors que le DAC WM8523 supporte le 192 kHz.
  • Débit en lecture / écriture limité par USB, particulièrement lent vers la mémoire interne
  • Sur l'écran, la police de caractère manque de précision
  • Le gain des presets ou égaliseur manuel est bien trop subtile. Sur chaque fréquence augmentée, la saturation arrive très vite.
  • Absence du bitperfect et Gapless
  • Fichiers M4A non supportés
  • Aucun écouteur fourni





Une petite pépite sonore...


Au fil de mon utilisation, je me suis régalé avec ce petit lecteur IMP : bien conçu, dans un format adapté à la mobilité, il est relativement complet tout en restant simple. Capable de piloter la majorité des écouteurs et casques audio (même à forte impédance), le son qu'il procure est d'un équilibre parfait pour démarrer une expérience audiophile sérieuse. Son ergonomie, quoi qu’encore perfectible, ne nuit pas à son l'utilisation au quotidien.

L'inconnue sera comme toujours sa fiabilité, car au niveau des performances, il remplit parfaitement le contrat, et reste pour ma part une alternative très sérieuse face aux trois lecteurs précédemment cités. Dans tous les cas, il faut espérer qu'AGPtek ne s'arrêtera pas en si bon chemin et pourra nous proposer une version de firmware plus complète et ''occidentalisée'', capable d'en faire un petit lecteur quasi parfait dans sa catégorie.




Annexe :
  • La batterie est certes soudée, mais facilement remplaçable par n'importe quelle personne ayant pratiqué au moins une fois de la soudure en électronique.
  • Panneau tactile éclairé avec 7 fonctions (hors volume et mise en route / extinction).
  • Dans les langues supportées au niveau de l'interface au moment du test, seul le russe manque à l'appel. Par contre, 4 asiatiques sont disponibles en plus.
  • Attention aux prises jack trop épaisses : la sortie casque est légèrement enfoncée ce qui peut provoquer un mauvais contact. La sortie jack est également assez dure en branchement / débranchement.

Spécifications officielles :

  • Référence : AGPTek IMP
  • Type : lecteur audio 24 Bit / 48 kHz
  • Ecran : 1.3 pouces, OLED. 
  • Coque externe : en alliage d'aluminium de haute qualité, épaisseur 1.1 mm, résistance aux chocs accrue.
  • Volume élevé sur casques de 32 Ω d'impédance.
  • Panneau à touches tactiles et physiques (volume, verrouillage).
  • Reprise de la lecture après extinction.
  • Langues : anglais, japonais, allemand, français, italien, néerlandais, portugais, espagnol, russe, etc.
  • Autonomie : environ 20 h avec fichier MP3 à 192 kbits/s, volume 15, écran éteint ( se réduit avec les fichiers sans perte en haute qualité).
  • Formats audio supportés : Livres audio, AAC-LC, Ogg, MP3(8Kbps/320Kbps), WMA(5Kbps/384Kbps), FLAC(8kHz/48kHz à 16 bit), APE(8kHz/48kHz à 16 bit), WAV(8kHz/48KHz, 8-24 bit)
  • Poids : 79 g
  • Dimensions (mm) : W77 × H23 × D16
  • Contenu de la boite : lecteur IMP, manuel utilisateur, câble USB data et recharge.

Mes informations complémentaires :
  • Compatibilité : sortie universelle à jack 3.5 mm plaquée or
  • Câble USB : tressé de 3.7 mm d'épaisseur, plaqué or.
  • Garantie : 1 an

Aucun commentaire:

Publier un commentaire