Swiss Charger SCS20002 : un bon potentiel, assez peu exploité

La marque Swiss Charger est plutôt connue pour ses accessoires dédiés aux téléphones mobiles. Avec cette tentative d'incursion dans l'audio, la marque nous propose un casque filaire de type DJ doté d'une télécommande avec micro. Si le prix de départ était un tantinet trop élevé, il est assez fréquemment proposé à moins de 20€ sur le web. Que peut-on attendre d'une copie presque conforme (et légèrement revisitée au tout plastique) d'un Sony MDR V55 avec télécommande et micro, sur un marché déjà bien bouché?


Le site officiel : Swiss Charger
Le distributeur : Karade Distribution
Type : circum-auriculaire filaire

Prix Public : 80€


Coté packaging, il faut avouer que c'est assez réussi, au moins sur la partie externe, avec un grand carton solide et des inscriptions de très bonne qualité. Par contre le plastique de maintient à l'intérieur fait extrêmement cheap, typique des produits audio bas de gamme.


Malgré un prix de base vraiment élevé, aucun accessoire n'est fourni, quoi qu'en dise la boite pour être, je cite, "compatible avec la majorité des Smartphones à l'aide de l'adaptateur inclus!". 


Le casque pris en main, sa qualité de finition est bonne. Cela dit, on remarque tout de même assez vide quelques loupés, heureusement sans gravité, telle qu'une fiche jack très légèrement de biais, quelques angles et rebords avec un ébarbage quasi absent, et de petites rayures au niveau des articulations. Sur ce dernier point, il s'agit peut-être d'un défaut propre au casque que j'ai reçu.




Coté design, ça s’inspire allègrement du Sony MDR-V55 ou du Takstar MM185 (qui s'est inspiré de qui...). D'un plastique globalement noir, doux et mat, nous avons aussi quelques incursions de brillant, pas franchement du meilleur gout. 


Pour s'adapter à toutes les têtes, les pavillons sont mobiles à la verticale ainsi qu'à l’horizontale, ce qui permet aussi une utilisation DJ. Mais dépourvus de gommes antichocs, nous avons un bruit de plastique en butée. Idem en utilisation courante, on peut aussi ajouter des craquements: l'ensemble de ces bruits ajoute un coté 'bon marché' au produit, pas franchement vendeur.  

Niveau confort, ça se rattrape. Les coussinets sont très doux et larges mais ils manquent cependant de profondeur.  L'arceau, bien épais, ne provoque aucune pression notable sur le haut du crâne, et répartit très bien le poids.  



Difficile à régler,  il manque de largeur et provoque une fuite sonore en bas des coussinets, qui pour le coup ne peuvent pas isoler correctement des bruits extérieurs et diffuser les basses de façon aussi qualitative et nette qu'ils le pourraient.



Coté câble, il est assez épais et semble de bonne facture, ce qui a malheureusement le désavantage de le faire sortir un peu trop du pavillon droit et provoquer une très légère gêne. 



La télécommande intégrée est correcte, malgré un design trop basique et vieillot, mais au final efficace. Elle est dotée d'un unique bouton, une molette de volume analogique, et d'un micro. Par contre, nous n'avons aucune indication de volume ce qui reste assez surprenant.

Et côté sonore, ça donne quoi?

Bonne surprise, il est relativement équilibré et plutôt clair, avec pas mal de petits détails et des basses qui globalement ne traînent pas. Mais sur de longues sessions d'écoute, les hautes fréquences sont en revanche un peu trop présentes et l'ensemble manque de chaleur. Bref, nous sommes assez loin du cliché 'casque basseux premier prix'.




Coté sensation d'espace durant l'écoute, rien de bien flagrant et pourtant, mis en comparaison directe avec un AKG K551 (voir graphiques ci-dessous),  il est moins évident de constater finalement un son regroupé au centre dans la tête, avec un léger effet tunnel. Heureusement que de nombreux petits détails et sonorités viennent combler ce petit bémol.



L'améliorer? c'est parfaitement possible!

Très simple à démonter, ce casque a aussi la particularité de pouvoir être facilement optimisé au niveau du confort et du son. 


Contrairement à ce qui était attendu, nous avons  bien affaire à de véritables vis et écrous qui donnent accès aux transducteurs. Ces derniers ne sont pas d'une grande qualité de finition mais la présence de 4 évents nous permettra (moyennant l'ajout d'une gomme sur cette surface métallique) d'avoir un son plus précis, moins brouillon par exemple, où chaque son pourra être mieux discerné. 


On remarque aussi plusieurs fentes dans le haut des écouteurs, au niveau des articulations, sur lesquelles il sera aussi possible d'agir, ou augmenter ou fermer la sensation d'espace entre autre.



Pour un budget compris entre 10 et 15€, offrez-vous un casque Philips SHP2000 afin d'en récupérer les coussinets velours. Pour enlever et remplacer les coussinets du Swiss Charger, il suffit de tirer dessus en les prenant par l'intérieur. Fixés sur un cercle plastique en 3 points, ce dernier se détachera, et il ne restera plus qu'à échanger les coussinets.



Voici la courbe de réponse du casque, telle qu'elle nous est fournie sur la boite :




La première série de mesures : 
1. avec les pads d'origine et le casque bien placé 
2. avec les pads d'origine plaqués correctement 
3. avec les pads velours du SHP2000 

Le casque gagne en homogénéité, notamment dans les basses fréquences, mais dévoile
également deux "accidents" de parcours à 4khz et 16kHz, gommés à la base avec les coussinets d'origine. Qu'on se rassure, c'est difficilement perceptible en utilisation classique, en particulier à 16 khz.




Entre 20 et 30€, il est possible d'investir dans des coussinets prévus pour un casque audio Brainwavz HM5, de grande qualité et parfaitement compatibles. Le son sera alors optimum,  en terme d'isolation et de rendu sonore, par rapport aux coussinets d'origine et ceux du Philips. 

La seconde série de mesures : 
1. avec les pads d'origine et le casque bien placé 
2. avec les pads velours du SHP2000 
3. avec les pads HM5 
4. la courbe d'un AKG K551, à la fidélité reconnue. 



Le gain sonore dû aux coussinets HM5 est énorme, mais l'écart de prix également. La réponse du casque est rectifiée et le gain se matérialise surtout en dessous des 800 hz, pour des basses et des voix plus correctes.




Par rapport à toutes les manipulations évoquées plus haut, il ne s'agit là que de quelques exemples d'optimisations possibles.

Dommage...

Lancé à 80€,  pas évident de lui trouver une cible, notamment à cause d'un manque de finition et un coté plastique trop prononcé. Dans cette gamme de prix de départ, il était difficile de le mettre en concurrence face à de grandes marques et même à certains fabricants Chinois qui commencent à se faire connaitre. Mais pour un tarif actuel situé en général à moins de 20€, la donne change. A ce prix, il est  tout à fait possible d'accepter une telle finition et des performances globales correctes, qui peuvent en plus être optimisées voir augmentées assez simplement, pour la partie son et confort en tout les cas. Le Swiss Charger SC20002 est un casque audio qui se destine donc avant tout aux adeptes de la customisation de casques audio et ceux qui privilégient plutôt le style.


Annexe :
  • Malheureusement, aucune notice d'utilisation n'est fournie.
  • Le Somic MM163 présente des spécifications assez proches.


Spécifications officielles:
  • Diaphragme : 50 mm
  • Impédance : 32 ohm
  • Sensibilité : 100 dB, ± 3 dB
  • Fréquence réponse : 5 Hz -30 kHz
  • Puissance d’entrée max. :100 mW
  • Taille du cordon : 1.80 m
  • Télécommande intégrée pour le volume et le micro : prise d’appel/rejet d’appel
Mes informations complémentaires :
  • DIMENSIONS : 26.2 cm x 22.4 cm x 10.1 cm
  • COMPATIBILITÉ : Connecteur 3,5 mm (prise jack)
  • PACKAGING : Boîte en carton, notice d'utilisation, 
  • POIDS DU PRODUIT : 312 g

Aucun commentaire:

Publier un commentaire