AT-110 : peut-on encore appeler ça un casque audio ?

L'AT-110, un casque qui fleure bon le no name, l'inconnu, et avec naïveté, la bonne surprise. De larges pavillons, un prix dérisoire en période de soldes, et des spécifications plutôt correctes, je me suis fais avoir comme un bleu. Mais c'étais il y a longtemps. Il faut le dire, un produit de cette "qualité" (comment ai-je trouvé la force d'écrire ce mot dans cet article?) ne devrait jamais trouver acquéreur, c'est tout simplement une honte. Mais parfois, il faut savoir surmonter la honte pour espérer en tirer quelque chose de positif...

Sans aucun site officiel ni marque attitrée, certaines autres informations supplémentaires ont été tout simplement dénichées depuis le site chinois d'e-commerce DX. Plus proche de chez nous, GIFI s'est risqué à le vendre : 'Shame on you!'




Le distributeur : les plus téméraires, ou ceux qui n'ont aucun scrupule.
Type : circum-auriculaire filaire

Prix Public : 10€ - 40€



Disponible en soldes durant une période limitée, il était dans une premier temps vendu à 7,99€, puis soldé à 2,43€, pour remonter finalement quelques mois plus tard à 10€. Dans ce yo-yo des prix, j'ose quand même espérer qu'il ne s'est pas très bien vendu, malgré la dernière hausse très surprenante.



Pour packaging, nous avons une belle boite en carton mou extra brillante comme on les aime. A l'intérieur, un support en plastique clair et difforme est censé maintenir le casque... Mais pour qui nous prends-t-on? Avec la mention 'Free Style' sur la boite, ça sent la loose à plein nez et l'on commence à deviner la véritable valeur du casque nouvellement acquis. La couleur n'aide pas, la police de caractère ainsi que les pauvres inscriptions enfoncent le clou...


Finition, confort et désolation...

Dans ce cas précis, peut-on encore parler de finition sans se faire jeter des cailloux ? Réalisé en plastique de qualité très suspicieuse, ça craque dans tous les sens à la moindre manipulation ! Et ce ne sont pas les quelques vis éparpillées par-ci par-là qui pourront nous rassurer. Ça présente au moins l'avantage de manipuler l'engin avec précaution...




Et à y regarder d'un peu plus près, on a évité le pire avec des ébarbages à terminer. Soulignons tout de même que le blanc a l'avantage de masquer quelques défauts et irrégularités de surface. Cerise sur le gâteau, ce casque est destiné autant aux droitiers qu'aux gauchers : hé oui, aucune mention du sens d'écoute n'est présente, va donc savoir si tu l'a mis du bon coté !


Le petit 'L' est un ajout personnel, au feutre indélébile Mitsubishi .

Sans grosse surprise, l'arceau coulisse très mal. Une fois le casque réglé à la bonne taille, surtout, on ne le touche plus ! Summum du luxe, le casque se plie. Mais qu'on ne s'y méprenne pas, l'encombrement n'en est pas pour autant plus réduit, juste assez pour dire que c'est un casque 'pliable' et ne pas se faire traiter de menteur...





Les coussinets, d'un moelleux aussi fourbe que le simili cuir de qualité médiocre dont il est composé, viennent très rapidement nous chauffer les oreilles. Elles ont au moins le mérite d'apporter une isolation toute relative, sans aller dire qu'elle est correcte. N’espérez pas vous couper intégralement de vos collègues au travail !



Passons au 'fil' audio, qui s'amuse à nous ajouter quelques fréquences subtiles et manquantes, épaulé par sa fiche jack mal finie... Comprenez après tout cela que même à 2.43€ en soldes, j'ai été tenté de le rendre, si seulement l'enseigne s'engageait à me le rembourser...



Nul en finition, mais un espoir coté son?

Fraîchement sorti de boite et après quelques minutes d'écoute, je le confirme bien haut : ce casque tombe littéralement dans le plus pur style 'canette de Kro', par le son et le poids ! Sans aucune saveur, d'une largeur sonore tubulaire, nous avons des médiums à gogo, brouillons au possible et pour le reste, ils sont aux abonnés absents. Même un téléphone à combiné d'il y a 20 ans rendait mieux.

Vous l'aurez compris, pour moi ce casque s'apparente à une chose vraiment malodorante et généralement de couleur sombre, à la texture collante ou parfois molle, et qui bien évidement nous concerne tous. D'ailleurs, et sans même avoir regardé la page du site de e-commerce DX.com (qui arborait des spécifications bien peu flatteuses mais ô combien plus réalistes), j'avais de sérieux doutes sur la plage de fréquences annoncée.

Mais notons tout de même quelques points positifs, si jamais vous souhaitiez l'acquérir : 
  • ce produit est assez souvent disponible en magasin et donc échangeable ou remboursable de suite
  • il se replie et se déplie
  • il est extra léger
  • ses coussinets sont moelleux
  • son isolation reste correcte au vu du peu de pression qu'il exerce sur vos oreilles
  • le prix soldé est presque imbattable
  • en cas de défaillance quelconque, aucun regret !
Et quelques points négatifs, qui vous feraient entendre raison : 
  • disons que la sonorité offerte ne sert qu'à entendre du bruit, plus adaptée aux jeunes enfants qui s'évertueraient à tester sa résistance...
  • le câble est d'une finesse à faire rager un fil de pêche
  • le repli du casque ne fait pas gagner énormément en taille
  • les finitions extérieures sont tout justes acceptables
  • les coussinets chauffent au bout de 10 minutes d'écoute
  • l'arceau glisse mal, le réglage n'est pas optimal

Démontage et optimisations diverses

Sans aucun remord, passons au démontage. Les coussinets sont enlevés pour la première fois, l'intérieur est déjà rayé en usine. Attendons-nous au pire...



Sans surprise, le vide intersidéral règne en maître. Par contre, l'écouteur fait bien 40 mm comme annoncé et l'honneur est sauf. 



Aucun évent sur l'aimant, il est brut et sans inscriptions. Même les petits trous tout autours n'ont aucun filtre, bref, des économies de bouts de chandelle. 



Durant toutes mes écoutes, je me suis rendu compte que les coussinets étaient en partie responsables de ce côté renfermé et caverneux. Laissés en place et englobant le tour des pavillons, le son résonnait car il n'avait aucun moyen de sortir. Enlevés, l'effet disparaissait en grande partie. J'ai donc décidé de percer un trou en guise d'évent et sur le centre des pavillons : avec cette modification très simple, le son devenait plus large. Malgré tout, un manque cruel de clarté et de précision était audible.


Ces trous sont visibles dans les premières photos car j'ai omis de photographier le casque dès le déballage.
Pour supprimer une partie des résonances restantes, j'ai d’abord tenté la feutrine découpée aux dimensions des pavillons.



Pour rectifier encore le son, les prochaines étapes (plus complexes) ont été de remplacer 'la passoire' en plastique par une toile plastifiée et découpée de telle sorte que le son puisse passer avec une plus grande facilité. 




                                                  
Ensuite, j'ai entrepris de remplacer les coussinets d'origine. L'idée de base était de rapprocher l'oreille pour augmenter les hautes fréquences et de supprimer l'effet de chauffe. J'ai donc opté pour le cuir. Mais budget réduit oblige, je n'ai eu d'autre choix que la couleur bleue. 



Pour parfaire le confort, j'ai apposé 3 couches de double face en cercle sur 3 niveaux. Idéalement, j'aurais dû utiliser une mousse autocollante plus épaisse.



Résultat des courses, le gain se ressent à tous les niveaux, que ce soit en confort (la chauffe a disparu) et en son (meilleure aération et précision, rééquilibre des hautes fréquences). Mais avec un look très spécial...



Pour augmenter la précision des fréquences et améliorer la suppression des résonances, j'ai décidé de remplacer les feutrines par de la 'patafix'. Elle sera apposée sur la quasi totalité de l'intérieur des pavillons, et sur une partie des transducteurs. 











J'ai également ajouté un filtre papier sur les évents des écouteurs, ce qui laisser passer plus ou moins certaines fréquences.



Quelques mesures

Ci-dessous se trouve un graphique de réponse en fréquence du casque, où l'on peut constater au moins l'impact significatif du changement des coussinets. 




Ayant réalisé mon système de mesure monaural après coup et juste avant d'opérer les modifications définitives des coussinets, c'est la seule mesure dont je dispose. 

En observant les deux courbes, nous avons gagné quelques fréquences et une plus grande stabilité sur plusieurs plages de fréquences (entre 60 Hz - 3,5 kHz, 5 kHz-7 kHz, 8 kHz-17 kHz) ce qui est déjà énorme. L'accident situé entre 7,3 kHz et 7,8 kHz ne devrait s'entendre  que dans certaines conditions spécifiques. Par ailleurs, on remarque bien que la courbe tends à devenir plus linéaire, ce qui reste préférable que d'avoir des variations.

Un casque bas de gamme reste bas de gamme...

Quelle déception que ce casque AT-110 ! Par la force des choses, j'ai entrepris une tentative de sauvetage assez compliquée mais qui, au final, s'avère payante, au moins en apprentissage. Car un casque bon marché ne peut pas devenir un casque de compétition, ne serait-ce que par la qualité des transducteurs, ici presque irrattrapables. Certes, d'autres possibilités et améliorations existent, mais ça n'en vaut pas la chandelle, tout simplement à cause de la fiabilité d'un tel casque. Si le câble peut être facilement réparé, combien de temps dureront les transducteurs ? Avec ces quelques modifications, ce casque peut enfin produire un son à peu près correct. Il est tout à fait clair qu'il ne faut pas acheter ce type de casque, sauf si c'est pour entendre "quelque chose". A l'inverse, si vous souhaitez vous éclater en DIY, le donner à ronger à votre chien, faire une blague aux collègues, vous pouvez y aller franco !

Annexe :
  • A force de manipulations (avec soin pourtant), un fil s'est littéralement "cassé", c'est dire la qualité et le nombre de brins de cuivre employés.
  • Bien sûr, d'autres variations de ce casque existent. Pour preuve, une petite vidéo du casque AT-110, dénichée sur le site DX.com


Spécifications officielles :
  • Modèle : AT-110
  • Diaphragme : 40 mm dynamique
  • Impédance : 32 Ω
  • Sensibilité : 105 db
  • Fréquence réponse : 20 Hz -20 kHz
  • Puissance d’entrée max. :0.2 w
  • Taille du cordon : 1.20 m +:- 0,03 m
  • Poids : env. 160g
Mes informations complémentaires :
  • Sensibilité : 99 db (source DX)
  • Réponse en fréquence : 500 Hz - 20 kHz (source DX)
  • Longueur du câble : 1.43 (source DX)
  • Poids : 166 g (source DX)
  • Dimensions : 16.2 cm x 19.7 cm x 9.1 cm
  • Compatibilité : jack 3,5 mm classique
  • Packaging : boîte bas de gamme en carton ultra fine

Aucun commentaire:

Publier un commentaire